Bioscope OpenSexEd - a collaborative video series

De opengeneva
Aller à : navigation, rechercher

Registration

Register Here

Summary

Sexual health is a state of physical, emotional, mental and social well-being in relation to sexuality. Sexual health requires a positive and respectful approach to sexuality and sexual relationships, as well as the possibility of having pleasurable and safe sexual experiences. For sexual health to be attained and maintained, the sexual rights of all persons must be respected, protected and fulfilled. In many places hampers are found in regards to this goal. The hackathon will thus be used to brainstorm on the concept for a small series of educational videos, freely available online, about topics of sexual health that are still not well addressed via other channels. We aim at using the results and data from recent scientific studies in the field of biology (embryology, evolution) and social sciences to develop messages that aim to deconstruct the binary vision of sex / gender / sexuality and address sexual and reproductive health without sexism. Topics may include feminine anatomy and physiology, gender identity and expression, sexual orientation, mechanisms of action of various contraceptives and more.

Résumé

La santé sexuelle est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social par rapport à la sexualité. La santé sexuelle nécessite une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que la possibilité d'avoir des expériences sexuelles agréables et sûres. Pour que la santé sexuelle soit atteinte et maintenue, les droits sexuels de toutes les personnes doivent être respectés, protégés et remplis. Dans de nombreux endroits, on rencontre encore des obstacles quant à l'atteinte cet objectif. Le hackathon sera donc utilisé pour faire un échange d'idées sur le concept d'une petite série de vidéos éducatives, disponibles gratuitement en ligne, sur des sujets de santé sexuelle qui ne sont pas encore abordés par d'autres voies. Notre but est d’utiliser les résultats et données d’études scientifiques récentes dans le domaine de la biologie (embryologie et évolution) et des sciences sociales afin de transmettre des messages qui visent à déconstruire la vision binaire du sexe/genre/sexualité et d’aborder la santé sexuelle et reproductive sans sexisme. Les sujets peuvent inclure l'anatomie et la physiologie féminines, l'identité et l'expression du genre, l'orientation sexuelle, les mécanismes d'action de divers contraceptifs et plus encore.

Goals

1. Generate an open and diversified working group (age, background, professional fields) and solicit partners for the project. 2. List priority topics to be addressed with the educational videos. 3. Working with young people and video specialists on format ideas: interviews, stories, youtuber, voice-over ...?

Objectifs

1. Générer un groupe de travail ouvert et diversifié (âge, milieu, domaines professionnels) et solliciter des partenaires pour le projet. 2. Dresser une liste des sujets prioritaires à traiter avec les vidéos éducatives. 3. Elaborer avec des jeunes et des spécialistes de la vidéo des idées de formats : interview, histoires, modèle youtuber, voix off.. ?''

Didactic aspects

Use 3D printing and / or synthetic image, and / or video to generate a didactic tool to talk about genital development, parallels between male and female genitalia. Develop a rendering concept that moves away from classic anatomical boards or plastic Oscars. Find an aesthetic adapted to the sensitivity of the subject.

Utiliser l’impression 3D et/ou l’image de synthèse, et/ou la vidéo pour générer un outil didactique pour parler de développement des organes génitaux, des parallèles entre les organes génitaux masculins et féminins. Développer un concept de rendu qui s’éloigne des planches anatomiques classiques ou des Oscars en plastique. Trouver une esthétique adaptée à la sensibilité du sujet.

Form

Develop contemporary narrative video line ideas to address youth issues, incorporating the didactic tools mentioned above (images, sound, atmosphere, tone).

Développer des idées concernant une ligne narrative contemporaine pour élaborer des vidéos afin d'aborder les questions des jeunes, en intégrant les outils didactiques mentionnés ci-dessus (images, son, ambiance, ton).

Project

A study published recently in The Lancet shows that improving the physical, mental and sexual health of adolescents, at a cost of about $4.60 per person per year, would yield more than 10 times as much in benefits to society [1] [2]. Sexual health is a state of physical, emotional, mental and social well-being in relation to sexuality. Sexual health requires a positive and respectful approach to sexuality and sexual relationships, as well as the possibility of having pleasurable and safe sexual experiences. For sexual health to be attained and maintained, the sexual rights of all persons must be respected, protected and fulfilled. It is a key developmental milestone for children and adolescent. In many places hampers are found in regards to this goal. These hampers evidently, are strongly influenced by the social and cultural context. Nevertheless, historically two of these are present across various cultures – misconceptions about female anatomy and a sexist view of female sexuality as well as the narrow view that the triad sex/gender/sexuality is binary.

The context of the HUG-Cameroon cooperation program offers a great opportunity to develop a collaborative project for adolescents and by adolescents across a cultural difference. These two countries harbour excellent sex education programs ; France as well. Nevertheless, in all three countries data shows that there is room for improvement : for example. in Geneva middle schools, 30% of heterosexual and 60% of LGBTIQ students are the target homophobic insults (Ref C. Dayer). In Cameroon, child marriage touches about 13% of 15 yo girls and 38% of 18yo and teen deliveries between 6-10% of adolescents [3]. In France, in a very large study, 50% of 13 yo girls do not know they have a clitoris and 83% of middle school girls do not know the function of the clitoris [4]. These issues are a just few examples of topics where there is a need for more open, inculsive and accurate information.

Feminine anatomy and physiology, gender identity and expression, sexual orientation, mechanisms of action of various contraceptives, would thus greatly benefit from being addressed in new ways. We believe integrating scientific data in the field of biology (embryology, evolution) and social sciences in talking about these topics can help debunk misconceptions, preconceived ideas and prejudice.

We aim to do this in part by developing a series of free videos available online. YouTube is a potentially great educational tool. With over 100 hours of content being uploaded every minute on YouTube, and reaching people in 61 countries around the world; six billion hours of video content are being watched every month. For hundreds of millions of people around the world, YouTube and other free video platforms are shaping up to be a new educational model for anyone with a mobile phone in developing and developed countries. In Switzerland, 97 % of 15-29 yo own a smartphone whereas 72 % of the population owns one in Cameroon. Theses numbers indicate the potential impact that online information can harbour. Many free educational platforms exist on the new YoutubeEDU, but the same hampers are present there when it comes to sexual health. For example, The Khan academy [5], a not-for-profit provider that offers free video courses on thousands of topics, adresses male anatomy but not female anatomy. AnatomyZone [6], a specialized 3D animated anatomy platform does not portray the clitoris in an accurate way.

The hackathon will thus be used to brainstorm on the concept for a small series of educational videos, freely available on Youtube, about topics of sexual health that are still not well addressed via other channels. The videos should have a common narrative line, look & feel and tone, threading data from biological and social studies with everyday life stories.


Projet

Une étude publiée récemment dans The Lancet montre que l'amélioration de la santé physique, mentale et sexuelle des adolescents, d'un coût d'environ 4,60 $ par personne et par an, produirait plus de 10 fois plus de bénéfices pour la société [7] [8]. La santé sexuelle est un état de bien-être physique, émotionnel, mental et social par rapport à la sexualité. La santé sexuelle nécessite une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que la possibilité d'avoir des expériences sexuelles agréables et sûres. Pour que la santé sexuelle soit atteinte et maintenue, les droits sexuels de toutes les personnes doivent être respectés, protégés et remplis. C'est une étape importante pour le développement des enfants et des adolescents. Dans de nombreux endroits, on rencontre encore des obstacles quant à l'atteinte cet objectif. Ces obstacles sont évidemment fortement influencés par le contexte social et culturel. Néanmoins, historiquement, deux d'entre eux sont présents dans diverses cultures: des idées fausses sur l'anatomie féminine et une vision sexiste de la sexualité féminine, ainsi que la vision étroite que la triade du sexe / genre / sexualité est binaire.

Le contexte du programme de coopération HUG-Cameroun offre une excellente occasion de développer un projet collaboratif pour et par les adolescents à travers une différence culturelle. Ces deux pays abritent d'excellents programmes d'éducation sexuelle. La France a également un bon programme. Néanmoins, dans les trois pays, les données montrent que des améliorations peuvent encore avoir lieu. Par exemple, dans les écoles intermédiaires (Cycle d'Orientation) de Genève, 30% des étudiants hétérosexuels et 60% des étudiants LGBTIQ sont victimes d'homophobie (REFERENCE). Au Cameroun, le mariage chez les enfants et jeunes touche environ 13% des filles de 15 ans et 38% des filles de 18 ans et les grossesses et accouchements à l'adolescence touchent entre 6 à 10% des jeunes filles [9]. En France, une très grande étude démontre que 50% des filles de 13 ans ne savent pas qu'elles ont un clitoris et 83% des collégiennes ne connaissent pas le rôle du clitoris [10]. Ce ne sont que quelques exemples de sujets où il est nécessaire de disposer d'informations plus ouvertes, inclusives et précises.

Des sujets tels que l'anatomie et la physiologie féminines, l'identité et l'expression du genre, l'orientation sexuelle, les mécanismes d'action de divers contraceptifs profiteraient grandement d'être abordés de nouvelles façons. Nous pensons que l'intégration des données scientifiques dans le domaine de la biologie (embryologie, évolution) et des sciences sociales pour parler de ces sujets peut aider à dissiper les idées fausses, les idées préconçues et les préjugés.

Nous aimerions arriver en partie à cela en développant une série de vidéos gratuites disponibles en ligne. YouTube, par exemple, est un outil éducatif potentiellement important. Cette plateforme offre plus de 100 heures de téléchargement de contenu chaque minute et atteint des personnes venant de 61 pays à travers le monde. Six milliards d'heures de contenu vidéo sont regardées par la population chaque mois. YouTube et d'autres plateformes vidéo gratuites s'organisent pour devenir un nouveau modèle éducatif pour ceux ayant un téléphone mobile dans les pays en développement et développés, touchant plusieurs centaines de millions de personnes. En Suisse, 97% des 15-29 ans possèdent un smartphone alors que 72% de la population en possède un au Cameroun. Ces chiffres indiquent l'impact potentiel que l'information en ligne peut contenir. De nombreuses plateformes éducatives gratuites existent sur le nouveau YoutubeEDU, mais les mêmes obstacles y sont présents en matière de santé sexuelle. Par exemple, The Khan academy [11], un fournisseur à but non lucratif qui propose des cours vidéo gratuits sur des milliers de sujets, parle de l'anatomie masculine mais pas de l'anatomie féminine. AnatomyZone [12], une plateforme d'anatomie animée 3D spécialisée ne décrit pas le clitoris d'une manière précise.

Le hackathon sera donc utilisé pour faire un brainstorm sur le concept d'une petite série de vidéos éducatives, disponibles gratuitement sur Youtube, sur des sujets de santé sexuelle qui ne semblent pas encore être bien traités par d'autres voies. Les vidéos devraient avoir une ligne narrative commune, une apparence, une sensation et une tonalité propre tout en incluant des données provenant d'études biologiques et sociales ainsi que des histoires de la vie de tous les jours.

Social Media

  • Twittter : @bioscopelab
  • Instagram : bioscopelab
  • hashtag : #bioscopelab

Point of Contact

Celine brockmann : Celine.brockmann@unige.ch